Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de François MUNIER

Valérian, Laureline et Gaston Bachelard

27 Avril 2022 , Rédigé par François MUNIER Publié dans #1914-Aujourd'hui, #Bande dessinée, #Philatélie

J'ai beaucoup aimé les premiers albums de la série "Valerian", devenue "Valerian et Laureline" (ce qui n'était que justice, car c'est elle la plus futée des deux).

Puis j'ai trouvé que la qualité des albums allait en diminuant après le dixième album.

Deux raisons possibles selon moi à cette baisse :

- la gestion par les auteurs de SF du paradoxe temporel génère des incohérences :

"si je vais dans une époque antérieure et que j'interfère avec le passé, je modifie le présent et donc peut-être ma propre existence", par exemple, si je tue un des mes ancêtres à l'époque de Louis XIV (avant qu'il ait eu des enfants), je cesse d'exister et donc je ne l'ai pas tué.

- une imagination qui se tarit.

J'ai donc continué à acheter des albums, en espérant un redressement qui ne venait pas, puis j'ai arrêté.

Je me souviens des premiers albums, avec leurs thèses sociologiques marxisantes :

2. L'empire des milles planètes : description d'une société basée sur le "mode asiatique de production", avec une révolte populaire récupérée par la bourgeoisie marchande.

3. Le pays sans étoiles : guerre entre deux sociétés totalitaires, l'une phallocratique, l'autre gynocratique.

4. Bienvenue sur Alflolol : les droits des peuples indigènes

5. Les oiseaux du maître : aux origines de l'aliénation, y compris volontaire

8. Les héros de l'équinoxe : description de trois systèmes totalitaires : de type nazi, stalinien et "New age" frugal.

Dans le numéro 9 publié en 1980, "Métro Châtelet, direction Cassiopée" un personnage original apparait : un philosophe des mythes, "Chapelard"

Chapelard, c'est Gaston Bachelard (1884-1962), qui a effectivement publié des études sur le mythe des quatre éléments.

 

Valérian, Laureline et Gaston Bachelard
Valérian, Laureline et Gaston Bachelard
Valérian, Laureline et Gaston Bachelard

Les quatre éléments
Les quatre éléments, sources de l'inspiration poétique selon Bachelard.

Bachelard classe les inspirations poétiques en quatre catégories, correspondant aux quatre éléments des Anciens et des alchimistes : l'eau, le feu, l'air et la terre. Il écrit : « La rêverie a quatre domaines, quatre pointes par lesquelles elle s'élance dans l'espace infini. Pour forcer le secret d'un vrai poète [...], un mot suffit : « Dis-moi quel est ton fantôme ? Est-ce le gnome, la salamandre, l'ondine ou la sylphide ? ». ». Ces quatre catégories sont autant de méthodes poétiques et psychanalytiques d'approche des textes littéraires.

Dans La Psychanalyse du feu, Bachelard évoque les quatre éléments, bien qu'il centre son ouvrage sur le feu. Ce livre inaugure la série d'ouvrages que Bachelard va consacrer aux éléments : cette série commence donc par le feu, puis l'eau (L'Eau et les rêves : Essai sur l'imagination de la matière), l'air (L'Air et les Songes : Essai sur l'imagination du mouvement), la terre (La Terre et les Rêveries du repos et La Terre et les Rêveries de la volonté), et s'achève par l'élément par lequel Bachelard avait commencé, celui qui le fascine le plus personnellement : le feu, dans son autobiographie La Flamme d'une chandelle. Suzanne Bachelard, sa fille, éditera l'œuvre posthume Fragments d'une Poétique du Feu (constituée de trois chapitres respectivement sur Prométhée, le Phénix et Empédocle), ce qui fait trois ouvrages sur le feu au total.

Bachelard fait référence en particulier aux oeuvres d'Henri Bosco et de Novalis pour illustrer ses analyses littéraires. Gérard Valin s'est appuyé sur ces travaux du philosophe pour rapprocher les sources d'inspirations de ces deux "poètes mystiques".

Timbre de 1984

Timbre de 1984

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article